Les barrages, une source d’énergie hydraulique

Publié le : 07 juillet 20223 mins de lecture

L’énergie hydraulique permet la production d’électricité et de centrales hydroélectriques par la force de l’eau. Cette performance est basée à la fois sur la hauteur de la chute d’eau ( usine moyenne ou haute ) et sur le débit de la rivière ( station fluviale ).

Qu’est-ce qu’un barrage hydraulique ?

L’apparition de l’énergie hydraulique remonte à l’époque romaine, où la roue hydraulique utilisée pour les tours était transformée en énergie mécanique. Ces machines ont surtout été utilisées au Moyen-Âge car elles servaient principalement aux moulins pour produire du grain de blé ou du maïs pour la farine. Cependant, la puissance de ces norias n’est destinée qu’à un usage local et ne peut être transportée, car elle est directement convertie en énergie mécanique, ce qui limite son utilisation dans les zones à fortes ressources en eau.

L’exploitation d’un barrage !

Le barrage ne laisse passer qu’une partie de l’eau qui coule et crée un réservoir. Ce lac constitue une source d’approvisionnement en eau, c’est donc un moyen de stocker de l’énergie renouvelable. Dans le cas des bassins hydrologiques, cette réserve n’est pas présente, et il n’est jamais possible de modifier le débit de l’eau selon les besoins. Le courant ou l’ouverture des vannes du barrage va transporter l’eau dans les canaux de décharge des turbines électriques. Si le débit est important, la quantité d’énergie qu’il génère est également proportionnelle. Cette eau entraîne les turbines, qui produisent ensuite des générateurs. L’interrupteur convertit cette électricité en réseau, où elle est transmise à très haute tension. En résumé, si le site est naturellement élevé, de simples réparations sont effectuées et l’énergie hydraulique est disponible ; mais s’il n’est toujours pas en ordre, la construction du barrage est immédiatement impliquée. 

L’efficacité et la prévisibilité de la production !

La construction d’un barrage se caractérise par des investissements pour augmenter la hauteur de la cascade et la largeur de la vallée. Ces coûts d’investissement varient fortement en fonction de la nature de l’activité et des coûts supplémentaires liés aux contraintes environnementales et sociales, notamment le coût des terrains à exploiter. L’économie de la production d’électricité modérée rend ces investissements rentables, car l’énergie hydraulique est gratuite et réduit les coûts de maintenance. L’hydroélectricité permet de répondre aux besoins de production d’électricité, surtout si l’on stocke l’eau dans de grands réservoirs, digues ou barrages. Cependant, les variations annuelles de la production hydraulique sont considérables. Elles sont principalement liées aux précipitations. Les rendements peuvent augmenter de 15 % les années de fortes ressources en eau et diminuer de 30 % les années de forte sécheresse. 

Plan du site